Général Claude BROUET

Retour

Né le ll mai 1935 à Épinal dans les Vosges, le Général Claude Brouet est décédé fin février 2013 dans le petit village de Thilay dans les Ardennes où il s’était retiré.

Admis à Saint-Cyr en 1955 au sein de la promotion Franchet d’Esperet, il choisit l’Artillerie métropolitaine à la sortie en 1957 .

Il suit le stage en École d’application à Châlons-sur-Marne, et rejoint dès la sortie, en 1958, son premier poste de Sous-Lieutenant au 4/64è RA en AFN.

Il y restera jusqu’en 1961, et sera promu lieutenant en 1959, tandis que sa participation active aux opérations lui vaudra deux citations à l’ordre de la Brigade.

Muté après cette première affectation au 25è RA de Thionville, sa carrière prend une orientation plus technique, marquée tout d’abord par une formation d’officier radar d’artillerie pendant deux ans à l’EAA.

Capitaine en 1963, il est, dans le droit fil de cette spécialisation, affecté au 6è Groupe de repérage d’Hettange Grande où il restera jusqu’en 1968.

Affecté comme stagiaire à l’EMSST, il obtient le Brevet Technique et, promu Chef d’Escadron en 1973, il fera partie de l’encadrement jusqu’en 1976.

Date à laquelle il retrouve le 25è RA de Thionville, où il est promu Lieutenant-colonel en 1977, et reste jusqu’en 1979.

Puis il est affecté à l’État-major du 1er CA/ 6è RM de Metz.

De l98l à 1983 il est désigné comme Chef de corps du 61è RA de Saint-Avold avant de rejoindre l’État-major de la l’Armée à Strasbourg où il sert de 1983 à 1986.

En 1986, il est affecté au Commandement de l’Artillerie du ler CA puis à celui du 3è CA de Lille en 1989, d’abord comme Adjoint puis, promu Général de Brigade en 1990, comme Commandant en 1991.

Il est admis en 1992,1’année suivante, dans la Deuxième Section.

Le Général Brouet était officier de la Légion d’Honneur, Commandeur de l’Ordre National du Mérite et titulaire de deux citations.

Texte extrait de la revue L’Objectif n° 145 de la FNA.


Forum