Hommage à Jean-Pierre LEVIEUX

Retour

Jean-Pierre LEVIEUX

(JPG)

Extraits de la rubrique IN MEMORIAM de la revue l’Objectif (n° 134 - Octobre 2010) de la Fédération Nationale de l’Artillerie

Cet été, le 18 août, Jean-Pierre Levieux Président de « l’Amicale des artilleurs anciens combattants de la 3"DIM-42eRADT-242eRADT PAD3 » est décédé à Paris dans sa quatre-vingt-dix-septième année.
Participant pendant douze jours aux très durs combats de Stonne en mai 1940, comme artilleur sur une pièce du 242eRADT, il n’a eu de cesse après son retour à la vie civile de porter témoignage sur cet épisode meurtrier de la Campagne de France.
A ce titre, devenu Président de l’Amicale en 1983 et l’étant resté pendant vingt-sept ans, il a milité sans arrêt pour s’opposer à l’idée couramment répandue de la débâcle sans combat des militaires français, participant à tous les efforts pour faire connaître cette bataille ignorée de nos compatriotes et se battant avec une opiniâtreté digne d’éloges pour obtenir un canon de 75 et le mettre en place à Sy.

Nous renouvelons ici nos condoléances à sa famille et à ses amis, en le citant en exemple à tous les jeunes de notre pays.



HOMMAGE A JEAN-PIERRE LEVIEUX
par le Secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens Combattants

Paris, le 20 août 2010

MESSAGE en hommage à Jean-Pierre Levieux, Président d’honneur de l’Amicale des Artilleurs.

L’Histoire, en mouvement perpétuel, voit disparaître ceux qui en ont constitué l’ossature. Les témoins des grands événements de la première moitié du 20ème siècle rejoignent peu à peu des contrées où ils goutent une quiétude et un repos éternels.

Jean-Pierre Levieux était l’un de ces témoins. Un témoin qui apportait à ses contemporains la vision et l’expérience d’une Bataille encore trop méconnue, que j’ai souhaité mettre à l’honneur cette année : la Bataille de Stonne, au cours de laquelle tant de valeureux soldats français combattirent, avec succès, pour stopper l’avancée allemande dans cette région ardennaise, au sud de Sedan.

Né à l’aube de la Grande Guerre, Jean-Pierre Levieux n’hésite à aucun moment pour défendre les valeurs de notre République, lorsque le second conflit éclate. Il fit siennes très vite celles de Liberté, d’Égalité et de Fraternité, comme peut l’illustrer son comportement pendant toute la durée des combats.

Jean-Pierre Levieux n’a jamais oublié ce qu’il vécut alors avec tous ses camarades.
Mais le temps passant, les souvenirs ne restent pas autant qu’on le prétend ! Alors, Jean-Pierre Levieux raconte et confie aux générations futures ses récits de la Bataille de Stonne, C’est un don précieux quo nous devons conserver, partager et transmettre : tel est le sens du devoir de Mémoire.

Je rends hommage aujourd’hui à un combattant de la Bataille de France, et à travers lui, à toutes celles et tous ceux qui, dans les combats de Stonne - « le Verdun de 1940 » - ont montré, pendant plusieurs semaines, que l’ennemi n’était pas invincible.
Ils ont porté les couleurs de la France au combat, préfigurant l’engagement glorieux de ceux qui ne se résigneront pas au lâche Armistice et gagneront la France Libre et la Résistance intérieure.

En mon nom, et au nom du monde combattant, j’adresse à la famille de Jean-Pierre Levieux, à ses proches, à ses compagnons d’armes, à l’Amicale des artilleurs dont il fut le Président, l’expression de mes très sincères condoléances.

Hubert Falco
Secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens Combattants


Forum