Général Georges MARIOGE

Retour

Général Georges MARIOGE

Né le 20 septembre 1925 à Lunel dans l’Hérault, le général Marioge est décédé au mois d’avril 2018.

Admis par concours à l’Ecole Spéciale Militaire Interarmes, en 1945, Sous- lieutenant en 1947, il choisit l’Artillerie à la sortie et en suit la formation à l’Ecole d’Idar Oberstein.

A l’issue en 1948 il est affecté au 25e RA de Thionville. Lieutenant en 1949, il rejoint l’Indochine dès 1950 au sein du 41e RAC il y commande une batterie et participe aux opérations jusqu’en 1952, où ses brillantes qualités de combattant, notamment comme observateur avec les unités d’infanterie lui valent ses deux premières citations.
A son retour il est affecté au 32e RA à Coblence, puis en 1954 il rejoint l’ESMIA à Coëtquidan pour y être instructeur. En 1955 il suit les cours de la 17e promotion de l’Ecole d’Etat Major à Paris.

Capitaine en 1956 il est affecté en Algérie où il se retrouve successivement à l’Etat-major de la zone Ouest de Kabylie puis à celui de la 27e DI Alpine d’où il participe à l’expédition en direction du canal de Suez en Egypte.

En 1959, il rejoint le 68e RA en Allemagne, puis revient en Algérie en 1961 à l’état-major du corps de Constantine.

En 1962, il est admis au concours de l’ESG au sein de la 76e promotion ; chef d’escadron en 1963, il est à l’issue désigné comme commandant de groupe puis commandant en second du 34e RA de Constance.

En 1966, on le retrouve au 1er Bureau de l’EMAT à Paris puis, Lieutenant-Colonel en 1969, chef de la section mobilisation au sein du même bureau.

En 1971 il prend le commandement du 34e RA de Constance. Promu colonel en 1973 il rejoint l’ESG de Paris comme professeur, avant de prendre les fonctions de sous-chef d’Etat-major de la 5e Région Militaire de Lyon.

En 1976, il commande l’artillerie de la 7e DB à Mulhouse, puis est nommé adjoint au général commandant l’Artillerie du ler CA à Metz.

En 1979 il est nommé adjoint au Général gouverneur militaire de Lyon et commandant la 5e RM.

Promu Général de Brigade en 1980 il prend la tête de la Mission Militaire Française auprès du général commandant le groupe d’armées centre à Heidelberg.

Il quitte le service actif en 1983.

Le Général Marioge, Officier de la Légion d’Honneur, et commandeur de l’ONM, était titulaire de trois citations dont deux obtenues en Indochine et une en Algérie.


Forum