Général Jean GUYAUX

Retour

Général Jean GUYAUX

Né le 13 mai 1930 à Marseille, le général Jean Guyaux est décédé le 11 mai 2017 à Verrières le Buisson.

Entré à l’ESM de Saint-Cyr en 1949 il en sort sous-lieutenant en 1951 et, ayant choisi l’artillerie, il en effectue la formation à l’École d’Idar-Oberstein avec une spécialisation anti-aérienne à Nîmes.

A la sortie il rejoint le 458e GAAC à Coulommiers puis, lieutenant en 1953, il est désigné pour l’Indochine et y fait campagne en 1954 et 1955 au sein des 22e RIC et 2/41e RAC.

Il est ensuite rapatrié avec tout son régiment directement au Maroc ; il y reste en 1955 et 1956 successivement à El Hajeb et à Taza .

Au 1/63e RA (nouvelle appellation du corps) il fait mouvement vers Kasbat Tadla puis au 4/10e RAC ; il gagne l’Algérie en 1956 dans la région d’Ain Mlila.

Après deux ans passés à Nîmes, en 1958 il s’oriente de manière définitive vers le nucléaire, dont il deviendra un éminent spécialiste.

Il rejoint tout d’abord le 610e GEI des armes spéciales à Bourges avant de poursuivre dans cette voie à Lyon.

En 1959 il effectue un stage d’application à la STAT.

Détaché à Reggan en 1960 pour les expérimentations nucléaires il revient à l’Ems de Lyon pour y obtenir le DT.

Capitaine en 1961 il effectue son temps de commandement de capitaine à Lyon.

En 1962 il occupe la fonction de directeur des travaux pratiques de physique nucléaire à l’EMAS.

En 1964 il prépare le Brevet technique EMSST à Lyon, Paris et Cherbourg.

Chef d’escadron en 1968, breveté technique, docteur es sciences physiques, il devient professeur sur les effets des armes nucléaires à Cherbourg.

Est affecté en 1970 à la DRME de Paris.

Puis en 1972, il effectue un temps de troupe au 51e RAA de Bitbourg et revient en 1974 à la DRME.

Lieutenant -colonel en 1975, il retrouve en 1978 1’Ecole des Applications Militaires de l’Energie Atomique à Cherbourg comme directeur des études.

Colonel en 1980 il est affecté au SGDN, bureau des affaires techniques et scientifiques, puis en 1984 conseiller du directeur à la DST.

Enfin en 1987 il est nommé Général de Brigade en deuxième section et quitte le service actif.

Le Général Guyaux était officier de la Légion d’honneur et de l’Ordre National du mérite.

Extrait du bulletin N° 165 de Février 2017, de la Fédération Nationale de l’Artillerie.


Forum