Général Christian Arcobelli

Retour

Général Christian Arcobelli

Le Général Christian Arcobelli, né le 13 février 1954 à Gradignan en Gironde est décédé récemment (2016) à la Seyne sa dernière résidence.

Entré en service en septembre 1973 comme engagé volontaire pour cinq ans il est successivement sous-officier puis EOR. Sous-lieutenant d’active en 1979, il effectue alors son stage à l’Ecole d’Application de l’Artillerie à Draguignan, il est nommé Lieutenant en 1980.

A l’issue de sa formation il est affecté au 57e RA de Bitche comme chef de section.

Capitaine en 1984 il rejoint alors le 51e RA de Wittlich et y effectue son temps de commandement de batterie Roland.

Il revient ensuite à I’EAA de Draguignan comme commandant de promotion EVSO.

Entre 1990 et 1994 sa carrière subit une inflexion importante, en effet dans le cadre de l’EMSST à Paris, il étudie les langues étrangères à I’INALCO, et suit les cours de l’Ecole de Guerre égyptienne à Héliopolis.

Il est promu chef d’escadron en 1991.

Cette formation va alors déterminer une orientation fortement marquée vers le renseignement.

De 1994 à 1995, année de sa promotion au grade de lieutenant-colonel, il est affecté à la DRM comme chef de la section Afrique du Nord.

Puis à l’Etat-major de l’Eurofor en Italie entre 1995 et 1998 comme officier traitant opérations, avant de rejoindre l’Etat-major des Armées de 1998 à 2000 en tant qu’adjoint à la section monde.

Il revient à la DRM entre 2000 et 2003 pour y traiter des questions relatives à l’Afrique du Nord.

Colonel en 2003, il est nommé Attaché de Défense en Algérie, poste qu’il occupera jusqu’en 2006, avant de revenir à Paris où, affecté à l’EMAT, il sera coordonnateur de zone entre 2006 et 2008.

Il terminera sa carrière à la DPSD comme sous-directeur, renseignement puis opérations, entre 2008 et 2011.

C’est le 1er janvier 2012 que, nommé général de brigade, il quitte le service actif.

Le Général Arcobelli était chevalier de la Légion d’honneur et officier de l’Ordre National du Mérite.


Forum