Général Aristide Cortale

Retour

Général Aristide Cortale

Né le 4 novembre 1924 à Mayence en Allemagne, le Général Aristide Cortale est décédé le 26 mars 2015 à Perpignan.

Ayant rejoint les FFI de la 33e demi-brigade au cours de l’été 1944, il s’engage au 43e Régiment d’infanterie pour la durée de la guerre, et fait alors campagne en France puis en Allemagne avant d’intégrer, en 1945, l’école militaire interarmes.

A l’issue il choisit l’artillerie et effectue sa formation d’arme à Idar Oberstein au printemps 1947.

Affecté au 1/68e RA, il gagne en fin d’année le Groupe d’Artillerie Coloniale de Montagne du Levant en Indochine. Lieutenant en 1948, il participe aux opérations jusqu’en 1950. Sa conduite brillante lui vaut d’y recevoir ses trois premières citations.

Au retour, il est d’abord désigné pour le 3/403e RAA de Montpellier puis rejoint l’encadrement de l’ESMIA à Coëtquidan.

Capitaine en 1954, muté au 3/24e RA de Bergzabern en Allemagne, il est engagé dans les opérations en Algérie, de 1956 à 1958, dans le secteur de Mouzaiaville ; artilleur et combattant confirmé il y gagne deux nouvelles citations dont une au niveau Armée. Il est nommé chevalier de la Légion d’honneur.

En 1958 il est cadre à l’EAA, puis en 1961 il effectue un nouveau séjour en Algérie au sein du 3/28e RA il rentre en métropole en 1963 pour retrouver une nouvelle fois l’EAA. Chef d’escadron en 1964 il rejoint la DPMAT en 1965 et y tient pendant cinq ans le poste de chef de la section sous-officiers au bureau artillerie.

Nommé Lieutenant-colonel en 1970 il devient commandant en second du 68e RA à TREVES pour devenir immédiatement ensuite, en 1973, chef de corps du 20e RA de Limoges, il y est promu Colonel en 1974.

En 1975 il prend la tête du bureau logistique de la 1ère RM. 

En 1977, de nouveau en Allemagne, il est successivement Adjoint au Général commandant la 1ère BM à Saarburg et en 1978 adjoint feux du général commandant la lère DB à Trêves.

C’est dans ce dernier poste qu’en novembre 1981 il est nommé Général de Brigade et quitte le service actif.

Le général Cortale était officier de la Légion d’ Honneur et titulaire de cinq citations, une au niveau de la brigade, deux à la division, une au corps d’armée et une à l’armée.

Membre éminent de la FNA, il avait notamment contribué, comme témoin, à l’élaboration de l’ouvrage de la FNA « Artilleurs en Algérie ».


Forum