Général de Division Jean-Marie Moreau (1928-2014)

Retour

Général de Division Jean-Marie Moreau

Né le 11 juillet 1928 à Montrouge dans les Hauts de Seine, le Général Moreau est décédé le 22 décembre 2014 à Saint Rémy les Chevreuses.

Admis à l’ESMIA qu’il rejoint en 1949 il choisit l’artillerie coloniale à l’issue et suit la formation correspondante à Idar Oberstein, puis il est muté au 3e RAC de Vernon en 1952.

Lieutenant cette même année, il débarque à Saïgon en janvier 1953 et gagne immédiatement Hanoï pour être affecté au 11/4e RAC, au sein duquel il participe aux opérations en cours. Il s’y distingue particulièrement en 1953 où il obtient sa première citation du niveau Division, puis en 1954 où lieutenant de tir à Dien Bien Phu, puis commandant d’unité, son action se révèle déterminante.

Blessé et fait prisonnier en mai 1954 à la chute du camp retranché, il est libéré en septembre.

Il obtient en ces circonstances sa deuxième citation au niveau Armée.

Rapatrié, il est affecté au 1/8e RAC aux FFA au début de 1955.

En 1957, il est muté à Brazzaville comme aide de camp du Général commandant la Zone de Défense AEF-Cameroun et est promu capitaine en 1959.

En 1960, il reçoit une affectation au 3e RAMa, avant d’effectuer son stage à l’École d’Etat-major en 1961 au sein de la 23e Promotion.

A l’issue, en 1962, il fait son temps de commandement à la tête d’une batterie du 9e RAMa, puis rejoint l’encadrement de l’EAA à Châlons-sur-Marne en 1963.

Chef d’escadron en 1965, il intègre la 81e promotion de l’ESG en 1967.

En 1969, à la sortie, il est affecté au 6e RAMa de Djibouti puis, en 1971, Lieutenant-colonel, il sert à l’état-major du CC FFA .

Colonel en 1975, il devient cadre de l’ESG à Paris en 1976.

A l’EMA en 1979, il sert ensuite en 1980 à l’État-major de la 15e DI/43e DMT de Limoges.

Nommé Général de brigade en 1981, il commande la 23e DMT en 1984, y est promu Général de Division en 1986 et quitte le service actif la même année.

Le Général Moreau était Commandeur de la Légion d’honneur et de l’Ordre National du mérite, deux fois cité et une fois blessé.


Forum