Général Jacques PETIT

Retour

Général Jacques PETIT

Le Général Jacques PETIT, né le 11 juillet 1931 à Nice est décédé au mois de mai dernier à Ambares. Saint-Cyrien en septembre 1951, il choisit l’artillerie à la sortie de I’ESM en 1953 et effectue sa formation d’artilleur à Châlons-sur-Marne puis à Nîmes dans la spécialité anti-aérienne. A l’issue, en 1954, il est affecté au 12e RA à Villingen puis à Rastatt.

Lieutenant en 1955, il sert à Bône en Algérie comme officier des Affaires Algériennes.

En 1958, il est officier orienteur au 32e RA (devenant 2e RA) puis Commandant de batterie en 1959.

Capitaine en 1961, il prend le commandement d’une batterie radar-canon au 59e RA en Algérie.

En 1963, il sert au CI du 41e RA à Bordeaux avant de donner en 1964 une nouvelle orientation à sa carrière en préparant I’EMSST à PARIS puis à la STAT en 1967.

Chef d’escadron en 1969, il occupe le poste de Chef des Services Techniques du 301e RA (devenant 50e RA) à Villingen avant de rejoindre I’EAA en l97l pour y être l’adjoint du Directeur du CETEA.

Lieutenant-colonel en 1975, affecté à I’EMAT, il est chargé du système d’arme Pluton, dont il devient, en 1978, Chef de corps d’un des Régiments de ce type, le 15e RA de Suippes.

Il est promu Colonel en 1979.

Réaffecté à I’EMAT en1980, il est le Chef du Bureau Organisation-Emploi-Opérations et poursuit dans cette voie en étant en 1983 chargé des questions nucléaires et des études à l’État-major de l’artillerie du 3e CA /1e RM au Camp des Loges puis à Lille.

En 1986, il est nommé Directeur de la recherche et des études et techniques à Arcueil, puis Directeur adjoint du Centre d’Analyses de Défense.

C’est dans ce dernier poste en 1988 qu’il est promu Général de Brigade et quitte le service actif.

Le Général Jacques Petit était Officier de la Légion d’Honneur et de l’Ordre National du Mérite et était titulaire d’une citation.


Forum