Historique >
Historique
 

L’association est créée en 1982, sous le nom d’association des « Amis du Musée du Canon et des Artilleurs » (A.M.C.A.), par le colonel R. Giaume , fondateur et premier conservateur du musée de l’Ecole d’Application de l’Artillerie à Draguignan.

-o-

L’objectif de cette association est de sensibiliser tous les artilleurs, et toutes les personnes intéressées par l’artillerie, à ce musée qui vient d’être créé, et de participer, par une modeste contribution financière, à son fonctionnement et à son développement.

-o-

Le colonel Giaume cède sa place de conservateur au colonel Michel Yde, mais il reste le président en exercice de l’association jusqu’en 1990, date à laquelle il laisse la place au général de division Michel Robert .

-o-O-o-

Le 3 décembre 2002, l’association prend son nom actuel d’association des « amis du musée de l’artillerie à Draguignan » (A.M.A.D.) et en 2004, le général de division René Gangloff en prend à son tour la présidence jusqu’en 2016. Cette période aura été marquée par la rénovation et l’agrandissement du musée dans une conjoncture budgétaire difficile, avec une chute importante des effectifs, pour la Défense, donc de fortes restrictions en ressources pour aider le musée. Le chantier est d’abord initié par le lieutenant-colonel Gilles Aubagnac et concrétisé par son successeur le lieutenant-colonel Philippe Guyot, tous les deux étant conservateurs.

-o-

Le général de division Christian Raviart, ancien commandant de l’École d’Application de l’Artillerie, prend à son tour, le 12 septembre 2016, la présidence de l’association, dans le contexte singulier et important de l’étude du rapatriement du musée de l’infanterie, dont la place légitime est d’être au côté de son école d’arme.

-o-

Ce projet ambitieux, décidé par l’état-major de l’Armée de terre, prévoyait la création d’un pôle muséal commun, dans le respect de l’identité de chacune de nos armes, du souvenir et du respect de nos combattants respectifs, mais aussi avec le souci de montrer au futur visiteur la complémentarité du mouvement et du feu. Cependant, l’insuffisance des moyens budgétaires disponibles au regard de l’ampleur des aménagements nécessaires a fait abandonner en 2020 le projet d’intégration initial. Pour autant, un musée de l’Infanterie accolé à celui de l’Artillerie pourrait demain voir le jour dans le cadre d’une restructuration de l’infrastructure (reconstruction du bâtiment de commandement des écoles).

-o-

En attendant, l’idée demeure d’améliorer l’éclairage interarmes des collections permanentes du musée de l’Artillerie. Si le projet initial est abandonné, des expositions regroupant artillerie et infanterie pourront ainsi être organisées et, dans cette perspective, les collections d’infanterie utiles seront rapatriées au fil des besoins.

-o-O-o-

Le conservateur du musée est aujourd’hui (depuis Août 2019) le Capitaine Francois-Vincent VERGEZ-PASCAL.

Il vient donc à la suite des conservateurs suivants :

  • le Colonel Giaume,
  • le Colonel Yde,
  • le Lieutenant-colonel Saint-Pôl,
  • le Lieutenant-colonel Aubagnac,
  • le Lieutenant-colonel Guyot.





____________

Amis du Musée de l'Artillerie à Draguignan